L'atelier des petits papiers

Dimanche, enfin sortis - in extremis - de l'épisode neigeux et des routes bloquées - nous nous sommes retrouvées pour l'atelier "Petits papiers". Anne avait comme toujours préparé beaucoup de choses, et même si le temps a manqué pour tout réaliser, elle a donné énormément d'idées et de pistes à explorer, et aussi des conseils - et des papiers - pour réaliser chez soi ce qui n'a pas pu être fait le jour même.

Ambiance légère et rieuse, bienveillante, que je dois beaucoup à la gentillesse des participantes. On s'amuse bien je crois. Et j'aime bien aussi le côté très studieux de chacune, prenant des notes, regardant parfois "sur la voisine" pour voir si on fait "comme il faut", bref faisant sérieusement des choses légères, des choses que l'on choisit de faire. Un peu le contraire de ce qui se passe trop souvent.

Seule ombre au tableau, puisque c'était un atelier sur le thème du papier, j'avais demandé à Maryse Dugois,  une artiste qui travaille le papier de soie et dont j'admire inconditionnellement  le travail, de me prêter des créations pour faire un décor. Hélas! dommage collatéral de "l'épisode neigeux", et des retards de livraisons, le colis est arrivé... 48 heures après l'atelier. J'ai donc fait quelques photos chez moi, faute de mieux.





En attendant, allez voir son travail exceptionnel, poétique et si délicat  : 







Pour en revenir à l'atelier, (j'ignore pourquoi la police s'est mise tout d'un coup en italique sans que j'y puisse rien changer...), Anne avait prévu de préparer plusieurs  modèles et plusieurs tailles d'enveloppes doublées, de petites cartes et d'étuis, des petits pots en papiers pour mettre les crayons, qui peuvent se décliner en plusieurs formes pour réaliser des cache-pots, des corbeilles à papiers et même des petits cabas.














On rattrape les erreurs au masking tape...

et chacune choisit ses papiers, avec beaucoup de de sérieux...


Et j'adore le désordre qui s'installe



Et l'atmosphère studieuse et concentrée




Et Anne, toujours -je cite les messages des participantes- attentive, patiente, si pédagogue et 
douce - passe de l'une à l'autre, explique, reprend...

Pendant qu'attendent à la cuisine des gâteaux et des cookies pour le goûter qui va suivre.


(J'avais fait quelques essais à la maison de ce moelleux au chocolat meringué, inspiré d'une recette de Elle à Table).



Goûter donc.  (je crois que je fais des ateliers en grande partie pour ça : pour ce moment là,  du goûter, qui me rappelle ce sentiment que l'on ressent après l'école. Il y a quelque chose d'enfantin et de rieur dans cet instant qui me touche énormément.)

Et petits cadeaux pour les participantes : 


Et comme me l'a fait remarquer une des personnes présentes, "à la fin, tout le monde s'est embrassé". 

Merci à toutes les participantes pour ce moment qui, c'est du moins ce que je ressens,  suspend, pour un moment, les obligations du quotidien, celles de "bien faire" "de trop faire", de réussir, de s'obliger.

A très vite pour un autre atelier!!

 Posté le 13 février 2018 sur "Ateliers"





Mood board de février

C'est un mood board un peu en vrac que je vous propose ce mois-ci parce que je ne sais pas très bien où on en est, février est un mois intermédiaire, difficilement identifiable, entre hiver dont on aimerait bien voir la fin (ça se présente mal) et printemps qui recule devant les chutes de neige et les températures "en-dessous des normales saisonnières". Entre soupes et salades, dehors et dedans.

Côté cuisine, la soupe, je ne peux plus. Mais comme il fait froid, je me nourris de salades tièdes. Celle-ci piquée chez Ella me plait assez. 



Patates douces, champignons, kale sauté. La mode du kale, (je sais, c'est bon pour nous), est un peu une malédiction à mes yeux -  comme les graines de grenades que les blogueuses culinaires utilisent de façon très excessive à mon goût - je trouve ça amer, mais cuit et mélangé à d'autres légumes, ça passe. Et j'aime bien mélanger le cuit et le cru. A midi, comme je travaille chez moi coincée par la neige, je me suis préparé un mélange de haricots blancs (une de mes bases), avocats, mâche, fenouil et oignons joliment caramélisés. Et une sauce faite avec une cuillérée d'un mélange de beurres végétaux (trouvé dans un magasin bio), du tamari, du jus de citron, de l'huile d'olive. Je ne peux plus me passer de cette sauce-là.

Mais surtout en ce moment, j'ai deux obsessions : le rose et les meringues. 


Alors quand je trouve (dans un vieux ELLE à table) un combo des deux, c'est la fête : 


Pas encore testé, j'ai toujours raté les meringues. Si vous avez des tuyaux, je prends.

J'ai aussi envie de peindre ma porte d'entrée en rose, comme ces gens qui ont été plus audacieux que moi, je n'ose pas : 


Ce qui est amusant, c'est que cette porte apparait plusieurs fois sur Pinterest avec des nuances de roses différentes. C'est vraiment là qu'on voit (si besoin est) combien, à une nuance près, les couleurs dérapent vite.



Enfin c'est décidé, en 2018, je m'offre du rose.

Parce que je me damnerais pour ce mur que je regarde depuis des mois.

Toujours en vrac et sans transition, je regarde en ce moment une série intéressante que je vous recommande : The Crown.


La série raconte les débuts du règne de la reine Élizabeth, son apprentissage douloureux du "job", ses rapports houleux avec Churchill, le poids écrasant du protocole, les rivalités et les trahisons de cour (très loin du légendaire fair-play britannique), les drames amoureux de "cette pauvre Margaret" qui boit à longueur d'épisodes, sacrifiée à la raison d'état, et beaucoup d'autres choses encore. Un peu dans la veine de "Downton Abbey" (moins bien, mais qui peut rivaliser avec ce monument?) mais - alors que j'étais assez sceptique au début - c'est captivant - juste un peu long à démarrer - assez culotté - chacun en prend pour son grade - formidablement joué, et les reconstitutions
sont somptueuses, comme toujours à la BBC.




Evidemment une question taraude, est ce que "Her Majesty the Queen", "Lilibeth", "Mon petit chou" comme l'appelle le Prince Philip qui devient fou d'ennui à force d'obligations et de réceptions officielles, a vu la série?


 Voilà pour février. Et comme je prépare avec Anne, mon atelier de dimanche sur le thème de la papèterie, je passe mon temps dans les petits papiers, et j'aime  ça.




Compte rendu sur mon blog à suivre très vite.

Je vous embrasse, protégez-vous du froid, de la grippe  et autres vilénies. 

Il parait qu'on nous envie la façon dont nous (françaises), nouons nos écharpes, alors profitez-en.






A bientôt!!!!

Posté le 6 février 2018 sur "Les pensées vagabondes"


Soupe, beurre d'amandes et petits papiers

En vrac cette semaine : tenté, comme vous j'imagine, de me réchauffer face à une météo à se pendre (du moins pour nous autres de la zone nord), avec des soupes à rallonges, j'entends par là des soupes dans lesquelles on rajoute des graines, des légumes, des lentilles... et autres ingrédients plus ou moins légers au choix.

Dans le dernier numéro de ELLE à table, j'ai  découvert un article sur les "beurres végétaux". Je me suis depuis un moment familiarisée avec le concept, grâce à un de mes livres de référence "Deliciously Ella", la divine Ella en faisant  une grande consommation. Les recettes sont simples, il y pas mal de variantes, mais en gros, ça consiste à mixer des amandes ou des noix ("normales", cajou, pécan etc...), avec un peu d'eau jusqu'à obtenir une poudre fine un peu collante et d'ajouter éventuellement des arômes, selon l'usage que l'on souhaite en faire (extrait de vanille, zestes de citron, cannelle etc...).

Je n'irais pas jusqu'à dire que ça peut exactement faire office de beurre, (sur du pain, c'est franchement pâteux et dire que ça remplace la crème fraîche dans une soupe par exemple est carrément de l'arnaque), mais les usages sont tout de même multiples.

C'est délicieux avec des flocons d'avoines ou les granolas du matin, et dans les soupes, ça donne un goût exquis d'amandes ou de noix et une consistance un peu épaisse, très nourrissante. Ça doit aussi être bon pour farcir un poulet, avec des zestes de citrons, ou émietté sur du poisson. Il parait que ça peut remplacer le beurre dans un cake, je n'ai pas essayé, il faut voir.

Et je passe les qualités sur le plan diététique, c'est carrément dément.





J'ai donc consciencieusement fabriqué mon PROPRE beurre d'amandes, auquel j'ajoute pour les plats salés du gros sel, beaucoup de poivre et un peu de piment d'Éspelette. Et un peu d'extrait de vanille pour le mélanger au granola.
J'en ai également mis dans une soupe Carottes/ potimarron/ lait de coco. Avec des blettes qui me restaient d'un précédent repas et des graines, ça fait un plat costaud, ça suffit jusqu'au lendemain.



Parallèlement et sans transition,  je prépare avec Anne, ma complice d'ateliers, le futur atelier "Papèterie" du 11 février. Je ressors des jolis papiers, des enveloppes, je bricole. Pourquoi est-ce qu'on aime tellement les jolies choses en papier, les bureaux parfaits?




Et comme toujours vive HEMA!!!!




Je vous souhaite une très bonne semaine, malgré le temps, malgré ce que je sens autour de moi d'un peu éteint en ce début d'année. Ça va aller mieux très vite!!!

Posté le 22 janvier 2018 sur "Chez moi"



Atelier de février : laissons parler les petits papiers

Les samedi 10 et dimanche 11 février prochain, je vous propose un atelier sur un thème que j'aime particulièrement, celui  de la papèterie, des créations autour du papier, de la correspondance et des accessoires de bureaux, ateliers animés par Anne Ventura.

Anne et moi nous sommes demandé comment aborder ces ateliers. C'est Anne la première qui m'a parlé de "poésie", je n'avais pas vu les choses sous cet angle. "On s'écrit avec mon amoureux, on se laisse des petits mots dans la maison". J'ai trouvé ça joli à l'époque des textos, plus joli que "ILU, @+." ..

La correspondance, revient, parait-il , à l'heure des textos et des mails et c'est une bonne chose. Et c'est vrai qu'il y a aujourd'hui quelque chose de poétique dans le fait d'écrire (autre chose que des lettres administratives...). Les petits mots, on les touche, on les relit, on les garde, on les épingle au mur. C'est une façon de lutter contre le côté éphémère du numérique, peut-être même contre le temps qui passe.

Et puis au-delà des lettres et petit mots, nous sommes beaucoup à aimer écrire. Sur des cahiers, des petits carnets - j'en ai des étagères entières que je garde comme des petits journaux, que je relis des années après.

 Rejoignez-nous pour ces deux ateliers (identiques) sur le thème de la jolie papèterie, nous vous proposerons une foule d'idées pour fabriquer du papier à lettres et des jolies enveloppes, des petits carnets personnalisés. Pour fabriquer des petits kits de correspondance à offrir. Avec aussi des créations pour se faire un joli bureau, pour ranger, pour classer. Avec des conseils pour bien utiliser Internet et ses multiples ressources en termes de motifs, de design.





Ces ateliers auront lieu à Paris 17ème, chez mon amie Isabelle, chez qui a déjà eu lieu l'atelier de Noël. Ils commenceront à 14h et se termineront à 18H .

Offrez-vous un moment pour vous, pour rompre avec l'agitation du quotidien, pour prendre le temps de faire ce que vous aimez, ou offrez ce temps à vos amies!! (Possibilité de carte-cadeau).


La partie DIY durera 2H/2H1/2 et sera, comme d'habitude,  suivi d'un thé/goûter.


Tarif de l'atelier : 100€

Pour vous inscrire, c'est  ici !

Posté le 11 janvier 2018 sur "Ateliers"



Moodboard de janvier

En novembre dernier je crois, je m'étais engagée à publier un moodboard chaque mois. Comme d'habitude dès qu'il s'agit de régularité, j'ai failli à mon engagement. Le monde ne s'est pas arrêté de tourner, mais enfin, je me suis défilée et c'est moche.

Pour essayer de rattraper ce désastre, voici celui de janvier - pas exactement un "moodboard au sens classique, peut-être que la traduction conviendrait mieux? Un tableau d'humeur?? Assorti de conseils, adresses, bonnes résolutions et autres, voici mon "tableau d'humeur" de ce premier mois de l'année : 

Janvier, c'est un mois pour : 

Essayer de commencer à être un peu plus heureux. Et pour cela, suivre les conseils de spécialistes du genre, prendre ce qu'il y a à prendre, laisser de côté ce qui ne vous convient pas. Pour ma part - et je crois que nous sommes beaucoup dans ce cas - j'aimerais régler le problème de ce que j'appelle "les pensées noires du matin". J'entends par là, les pensées négatives, les peurs, l'inquiétude qui m'assaillent à la seconde où j'ouvre les yeux : ce que j'ai à faire m'ennuie, je n'arrive pas à travailler comme je le voudrais, je suis fatiguée, et puis cette vague angoisse sans raison particulière que je m'applique à essayer de calmer le matin. 
J'ai glané sur le site de Tim Ferris, entrepreneur et auteur -controversé- de best-sellers, classé par le magazine Newsweek comme "la septième personnalité la plus influente d'internet en 2012", son rituel du matin, en cinq points : 

1) faire sont lit : 



Conseil qui lui a été donné par un moine Hindou, Dadapani, qui lui a expliqué qu'un des moyens pour l'aider à s'ancrer dans la vie était de commencer la journée en faisant son lit. C'est une tâche minuscule qui nous donne le sentiment de contrôler les choses, et nous aide à en accomplir une autre, puis une autre.

2 - Méditer 20 mn.


Je pratique la méditation depuis longtemps, et si ça n'a certainement pas tout réglé pour moi, cela a changé beaucoup de choses dans ma vie, m'a donné une discipline, a transformé mon rapport aux autres, au monde, m'a ouvert un plus grand champ de possibles. Pour autant, je ne suis absolument pas prosélyte. Il faut être prêt ( ça m'a pris quinze ans...), et ça ne convient pas à tout le monde.

Si vous ne méditez pas, vous pouvez toujours écouter les petits enseignements de Fabrice Midal, un des grand spécialistes de la méditation en France, ici . J'ai suivi certains de ses enseignements, je ne suis pas toujours d'accord avec lui, mais il a des choses à dire, et lorsqu'il décrypte la façon dont on s'auto-torture en permanence, ou presque, on sent bien qu'il sait de quoi il parle.  Et son discours est simple et très accessible.



3 - Se faire du thé très fort...



Je me suis juré cette année d'aller assister à une cérémonie du thé. Si vous voulez m'accompagner, vous êtes les bienvenues, on peut organiser un groupe!!! 

Voici les lieux à Paris où l'on peut assister à ces cérémonies : 

Au Musée Guimet : 
Le musée présente d'ailleurs une exposition "Le Thé, histoires d'une boisson millénaire", prolongée jusqu'au 28 janvier.

A la Maison de la culture du Japon. 
https://www.mcjp.fr/fr/agenda/demonstration-ceremonie-du-the


A La Maison des trois thés
1 rue Saint-Médard
75005 - Paris


... et prendre un petit déjeuner léger, et là, je suis un peu dubitative, car comme exemple de légèreté, il donne ... des haricots noirs bio en boite. Il parait que c'est plein de fibres et de protéines. Ouvrons nous à l'inconnu.

4 -  Mettre par écrit, dans une sorte de journal de bord, ses pensées, ses angoisses, ses buts de la journée. 

Une fois que tout ce qui nous encombre l'esprit est exprimé sur le papier, nous faisons face à notre journée de façon plus claire. A chacun de trouver sa méthode d'expression.

5 - Faire 20 à 90 minutes d'exercices physique, ce qui n'est pas rien. Courage.

Voilà!!! Mais lui-même reconnait que s'il réussit à remplir ne serait-ce que deux ou trois de ces tâches, il passe une bien meilleure journée.


Si vous voulez en savoir plus sur la "Morning routine" de Tim Ferriss, c'est ici. (In english).

Et puis j'ajouterai ceci : 

Rangez quelque chose. Pas de décision drastique, pas d'injonctions au grand ménage, on attaque juste, par exemple, un placard. On vide, on jette, on plie : 



j'ai écrit un article sur le sujet en février dernier, peut-être pourrez-vous y puiser quelques idées.

Investissez dans quelque chose d'hyper féminin (désolée si des hommes passent pas là) : 




Parce que, sans être obsédées par la séduction, il ne faut pas baisser les bras, (et faire ce que je fais trop souvent, surtout lorsque je travaille chez moi, mettre le même vieux pull, un jean sans forme, et roule). Faites-vous jolie pour quelqu'un ou pour vous même. De la lingerie, du parfum, du vernis à ongles. Ou alors, investissez dans une chemise blanche, même si comme moi, vous en avez 12. Elles deviennent grises, tristes, une chemise blanche toute neuve, c'est un petit bonheur éclatant, on est toujours jolie en chemise blanche.
(il y en a de jolies et pas très chères chez Uniclo).


Enfin,  si comme moi, vous êtes obsédées par les bureaux et la jolie papèterie, rangez votre bureau, achetez chez Hema un joli carnet, des jolis trombones, jetez les vieux papiers. Faites quelque chose de joli : 


 
Wildehousepaper.com

La jolie papèterie, pour le bureau, pour la correspondance, (il parait qu'on se remet à écrire, tant mieux!) sera d'ailleurs le thème de mon prochain atelier de février. j'en reparle très vite.


Smittenonpaper

Voici donc quelques petites suggestions pour bien commencer l'année. Je sais d'ores et déjà lesquelles je suivrai, et lesquelles resteront juste des voeux pieux jusqu'à l'année prochaine... Tant pis, on peut rêver!! Si vous voulez ajouter les vôtres...

 Je vous embrasse.
 

Posté le 7 janvier 2018 sur "Les pensées vagabondes"