La fenêtre ouverte

Il y a quelques jours, en passant rue de Cluny, et avec précisément cette musique là dans mes écouteurs, étonnement en phase avec la situation...




... je suis tombée en arrêt devant cet arbre en fleurs. Il y en a beaucoup en ce moment, mais celui-ci, en plein Paris, était particulièrement somptueux.



Une fois rentrée chez moi, j'ai remarqué qu'au hasard des photos,  j'en avais pris une d'une fenêtre ouverte dans un des appartements de l'immeuble d'en face, lui-même également magnifique. 



Je me suis mise à penser (et à les envier, c'est mal) aux heureuses personnes vivant là; et chaque année, à la même période ouvrant leur fenêtre sur ce spectacle. Et comme il doivent l'attendre, regarder cet ARBRE se transformer de jour en jour jusqu'à cette explosion de ROSE et en profiter  à chaque instant.

Et puis je me suis dit que nous avions tous une fenêtre ouverte sur quelque chose de précieux pour nous, quelque chose qui nous rend heureux et vivants, et cette pensée m'a réconfortée.  Le peintre Bonnard disait à plus de quatre-vingts ans: "les pêches sont magnifiques cette année, elles m'ont beaucoup impressionné". A quatre-vingts ans, il regardait encore des pêches avec la même curiosité que s'il les découvrait. Je pense souvent à cette phrase et à l'enthousiasme intact qu'elle suppose quand je m'ennuie ou quand les choses vont mal.


Alors, même si ça fait un peu leçon de psychologie positive,  j'essaie de garder une fenêtre ouverte sur un arbre, des pêches, sur tout ce (et ceux) que j'aime, sur les grandes et les petites choses.

Et pour ce qui est des petites choses, il y a des idées que je trouve tellement simplistes que j'ose à peine en parler ici. Mais puisque je donne des leçons d'enthousiasme, j'y vais quand même.

Je suis allée récemment traîner chez Cultura où j'ai fait l'acquisition -sans but précis- de cette feuille de papier gris, entourée d'un cadre blanc que je trouvais très jolie.

J'ai dans ma chambre une cheminée blanche sur laquelle je fais de petits décors, des bouquets que j'aime bien changer régulièrement. Sur cette feuille, j'ai collé des papillons que j'avais utilisés pour des photos de "Marie-Claire Idées" et précieusement gardés,  et cueilli dans la forêt derrière chez moi des branches en fleurs (une de mes fenêtres ouvertes).



Ça n'est pas grand chose, mais ça a donné un coup de frais à ma chambre par rapport à que ce que j'avais avant et dont je me lassais, et tout ça pour 5 €... Changeons de décor souvent!!! Et comme j'aime bien ajouter une touche de quelque chose qui a vécu, j'ai mis cette page tirée d'un herbier trouvée aux Puces de Vanves.




Et sur ma lancée, dans le cadre d'un travail sur le papier, j'ai acheté également une feuille de papier BLANC avec des espèces de picots et deux autres dans des teintes délicates à la boutique "l'Art du papier" qui est devenu mon QG papier depuis la fermeture de Marie-papier.

Je cherchais un moyen de fabriquer des sets de tables éphémères en papier:





un peu de papier et du masking tape gris...

Et voilà...

Et encore quelques sur photos sur ce thème, empruntées ça et là...




                  





 


The END



Posté le 26 Mars 2014 dans "Chez moi"

18 commentaires:

  1. Moi, j'aime bien les leçons de psychologie positive.........et, souvent ça marche et la vie nous parait plus en rose!!!!!! comme cet arbre magnifique!!!!
    Les tout petits bonheurs sont aussi importants que les grands et, si on sait les reconnaître......c'est parfait!!!
    Merci et belle journée à vous
    Nadyne

















    RépondreSupprimer
  2. Quel joli billet !!!!!!!
    Je suis bien contente d'avoir découvert ton blog
    Belle et douce journée
    Monique

    RépondreSupprimer
  3. Tendresse d'un rose poudré printanier
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Que tes billets font du bien!
    Sophie

    RépondreSupprimer
  5. J'aime cette idée de Fenêtre ouverte !

    RépondreSupprimer
  6. Quelle légèreté et quelle fraîcheur dans ce billet ! Bises

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Madame Marie-Paule.
    Quel bonheur de voir cité ce peintre extraordinaire, Pierre Bonnard.
    Il était le cauchemard des galeries de peinture, car il n'arrivait pas à se résoudre à l'idée que ses toiles puissent être terminées. Il arpentait donc souvent les galeries dans lesquelles il était exposé, armé de quelques pinceaux et tubes de peinture, afin de rajouter clandestinement des petites touches sur ses propres toiles exposées, dans le but de corriger des détails qui le perturbaient.
    Si ce n'est pas le comble du perfectionnisme!! :)
    Le Baron vous salue bien.

    RépondreSupprimer
  8. Ta palette faite de rose et de gris est pour moi (encore!!!)
    J'avoue que ta leçon de psycho positive m'a inspirée pour mon post!!! Je t'en remercie...
    Je t'embrasse...

    RépondreSupprimer
  9. J'applique le principe de la fenêtre ouverte chaque jour en ce moment en inspectant l'avancée du lilas ou la sortie de terre de ce qui a été planté l'année dernière... Quel bonheur !
    Ton set de table en papier me fait penser au plumetis de l'enfance, j'adore çà ! ;-) Et ton envolée de papillons est pleine de poésie... Se promener chez toi fait également partie du principe de la fenêtre ouverte ! Belle soirée Marie-Paule

    RépondreSupprimer
  10. Quelle est belle la fenêtre que tu nous ouvres! On a toujours besoin de petits bonheurs qui, accumulés rendent la vie plus belle. Et ton billet est un petit bonheur! Merci M.P.

    RépondreSupprimer
  11. j'ai le meme dans mon jardin ....et en effet c'est magique ...(moins quand les petales tombent )
    pensons toutes aux peches cela peut faire du bien en cette periode ou nous sommes blasées de tout .. merci pour ce bon moment

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    ce billet est d'une élégance folle! J'ai eu l'impression de me balader en-dessous de ses cerisiers avec cette très belle musique. Vos arrangements, vos photos, vos pensées sont pour moi une fenêtre ouverte. Merci

    RépondreSupprimer
  13. J'adore cette palette de coleurs, j'adore ton billet, la promenade que tu nous as offert. Les fleurs, les papillons, les idées. Magnifique.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  14. Merveilleux billet dont j'ai adoré l'esprit avec du positif au maximum ...
    Il est bon d'avoir des idées tournées vers le "devenir" et j'ai dans mon jardin, un endroit dont j'attends le réveil au printemps chaque année - c'est la cascade qui commence à couler fin mars et c'est un plaisir immense .. le bonheur ....
    Belle journée
    Solène

    RépondreSupprimer
  15. Délicieux billet qui me donne envie de partager ma fenêtre ouverte ce matin sur ce joli clin d'œil
    http://manonlei.tumblr.com/post/81510807964/kitty-blossom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce si joli partage.
      Très bonne soirée,

      Marie-Paule

      Supprimer
  16. Une délicatesse extrême se dégage de ce billet. On n'ose à peine dérouler le curseur de peur de voir s'envoler les papillons, se faner les fleurs de cerisier, se briser la tasse à café...
    Très beau.

    RépondreSupprimer